Les coutumes de Chavouoth

 

Dans la famille

 

Décoration florale

La maison est décorée de fleurs et de fruits et couverte de verdure rappelant l’aspect agricole de la fête et le lien ininterrompu entre le peuple juif et la terre d’Israël. Ces décorations font allusion également à la verdure qui recouvrait, dit-on, le Mont Sinaï lors de la Révélation.

 

Repas lactés

On mange des laitages et du miel pour souligner que les paroles de la Thora sont toujours aussi rafraîchissantes et vivifiantes que le lait et le miel. Ces aliments évoquent aussi la terre d’Israël, pays où coulent, selon la Bible, le lait et le miel.

Certains rabbins expliquent qu’avant le don de la Thora, le peuple d’Israël n’avait pas encore reçu les lois relatives à la Cacheroute et notamment les lois relatives aux mélanges interdits.  Il est clair que le sixième jour du mois de Sivane, lorsqu’ils reçurent toutes les lois, ils furent obligés de ne manger que des produits laitiers, des fruits et des légumes, jusqu’à ce qu’ils aient organisé leur cuisine de façon appropriée.

 

Dans la synagogue

 

La synagogue est également décorée avec de la verdure.

Lors de la fête de Chavouoth, il est d’usage de décorer les synagogues avec de la verdure. Les raisons de cette coutume sont les suivantes :

- Rappel du Mont Sinaï qui était recouvert de végétation lors du don de la Thora ainsi qu’il est écrit : « Le bétail ne paîtra pas devant cette montagne. »

 

- La Thora est comparée à un arbre : « Elle est un arbre de vie pour ceux qui s’y accrochent. »

 

- A Chavouoth, la qualité de nos récoltes de fruits pour l’année est déterminée.

 

- La verdure rappelle les prémices que l’on commence à apporter au Temple de Jérusalem, à partir de la fête de Chavouoth.

 

Étude de la Thora

 

La nuit de Chavouoth se passe à lire et à étudier divers textes de la Thora. On lit notamment les textes qui racontent la Création, l’Exode, la Révélation et le premier chapitre d’Ezéchiel qui décrit la manifestation de Dieu. L’ensemble de cette étude s’appelle « Tiqqun de Chavouoth »