Allumage de la huitième bougie de Hanoucca

le 13 décembre 2015.

En présence de M. Frans Timmermans, Premier Vice-Président de la Commission Européenne  et de M. Koen Geens, Ministre de la Justice

 

Message du Premier Vice-Président Frans Timmermans

 

Cette fête de Hanoucca arrive à la fin d'une année difficile. Les horribles attentats à Paris et Copenhague nous ont tous fait trembler. Au début de l'année nous avons clairement dit qu'une attaque contre la communauté juive est une attaque contre l'Europe dans son ensemble. Parce que, comme je le dis souvent, pour l'Europe, la communauté juive est comme un canari dans une mine de charbon. Lorsque le canari arrête de chanter, toutes les sirènes d'alarme doivent sonner. Parce que ce qui est en jeu est notre manière de vivre, nos valeurs, nos sociétés fondées de l'égalité et de la liberté.

 

Je suis profondément convaincu que la lutte contre l'antisémitisme et sa prévention ne peuvent être laissées aux seules communautés juives. C'est aussi l'affaire des politiciens, des maires, de la société civile, des chefs religieux, des médias, des enseignants - une question de conscience pour tous les Européens.

 

Dans les moments de doute et de méfiance, Hanoucca - la fête des lumières -  est un moment d'éclaircie, célébrant le triomphe de la lumière sur les ténèbres, un symbole qui est partagé par beaucoup de religions dans le monde entier. Hanoucca est le triomphe de la liberté sur l'oppression, du bien sur le mal, si nécessaire dans le monde d'aujourd'hui. Un triomphe du soutien mutuel sur une culture de l'indifférence. Hanoucca est une fête qui symbolise l'unité et  la paix.

 

Au cours de cette saison de Hanoucca, puissiez-vous et vos proches jouir de la paix, de la prospérité et du bonheur.